Bordeaux côté green

Je suis allée passer quelques jours sur Bordeaux, ville que j’avais hâte de découvrir. C’est  la ville la plus prisée du moment, où les entreprises délocalisent leurs sièges sociaux, où les parisiens veulent tous vivre grâce au nouveau tgv qui relie ces deux villes. L’endroit où il faut être… J’étais donc très curieuse.

Comme à mon habitude j’avais repéré des adresses végétariennes , sans gluten et quelques friperies. Mais la canicule en a décidé autrement, il était très difficile de se mouvoir par cette chaleur et de pouvoir profiter pleinement. J’ai quand même eu un superbe aperçu, qui m’a donné envie de revenir.

Bordeaux

Une fois descendue de mon covoiturage, je me suis rendue vers l’office du tourisme grâce au tram. Déjà un  très bon point positif , même si vous pouvez marcher dans la ville avec plaisir, Bordeaux étant très étendu il est agréable de profiter du tram pour se déplacer, il y en a très souvent et qui vous emmène même à l’extérieur du centre.

Mon plan de ville en poche, avec mes petites annotations sur les lieux que je souhaite découvrir. Je me suis rendue au Cactus coffee 92 rue de Notre Dame, pour déguster une limonade au sureau bien fraîche accompagnée de barres vegan de la marque nakd que j’adore. J’ai commencé à découvrir la ville en retrouvant mes cousins.

Le lendemain, j’ai eu le plaisir d’assister à une visite guidée du Grand Théâtre de Bordeaux.

 

Puis j’ai découvert des créateurs locaux lors d’un marché sur le place Camille Julien. Je suis évidement repartie avec des souvenirs: une broche punkster, des cartes postales aux inspirations végétales de monocotyledone  et les cartes graphiques de michoucas . Et bien sûr …un savon avec du safran saponifié à froid Taulet soap.

Un jus bio s’imposait, et à deux pas des stands des créateurs nous nous sommes rendus dans un lieu atypique à voir absolument. L’utopia, une ancienne église métamorphosée en cinéma et en bar.

Sur le chemin du retour, nous sommes tombés sur une herboristerie qui m’a charmé herbéo , qui mêle traditions et modernité. Tout donnait envie ! J’ai bien sûre failli craquer pour des savons…encore. Mais j’ai su me retenir 😉

Le jour suivant nous sommes partis à l’extérieur de Bordeaux , pour visiter l’abbaye de la Sauve Majeur et son beau jardin médiéval.

Après cela de retour dans la cité bordelaise, nous nous sommes arrêtés à Darwin. Un lieu multifacettes que j’ai adoré ! On peut le catégoriser de « bobo », « hipster », « hippie » « tendance » où tout ce que voulez, mais j’estime que quand un lieu propose des initiatives positives, et qui respectent l’environnement, on ne peut que l’apprécier. C’est une friche urbaine réhabilitée qui regroupe un potager, un poulailler, un skate parc, un emmaus, un salon de tatouage, un magasin bio et local où l’on peut trouver des cannelés (spécialité bordelaise) sans gluten par exemple, il y a aussi un rucher, des lieux d’ateliers en tous genre yoga, teinture végétale etc. L’événement le  plus important,qui s’y déroule  chaque année est le festival Climax.  Où les concerts côtoient des conférences sur l’environnement et le climat. Je n’aime pas la foule et évite de fait, les festivals , mais celui là me tente beaucoup !

Pour mon 3ème jour, j’ai pu tester le restaurant végétarien et sans gluten Le Greedy 62 rue du Hâ, copieux , délicieux , abordable, avec un accueil chaleureux. Que demander de plus ?

 

Pour digérer tout ça , balade dans les rues et visite du musée des arts décoratifs. Dégustation de tisane d’hibiscus dans une herboristerie à l’ancienne, face au musée rue bouffard.

herboristerie Bordeaux

Et pour terminer la journée, je me suis réfugiée au frais , pour rédiger quelques cartes postale,dans une librairie anglaise/salon de thé le Bradley’s bookshop

bradley's bookshop

Pour mon avant dernière journée, j’ai pu faire trempette au bassin d’Arcachon. Et avant de repartir en covoiturage vers les Pyrénées , je suis allée jeter un oeil à une boutique de créatrices locales. 100% féminin et 100% fabriqué en Aquitaine. Les filles à l’ouest

 

Pour terminer je souhaite vous parler d’un application sur smartphone qui se nomme « écocitoyens à bordeaux », un guide virtuel pour aider à diminuer son impact écologique dans les petits geste du quotidien. Cette appli a été crée par la maison écocitoyenne qui se situe quai richelieu, que vous pouvez visiter. Elle propose des expos, des ateliers et des conférences.

 

Publicités

Une réflexion sur “Bordeaux côté green

  1. Je vois que tu as su bien profiter de la ville, malgré la canicule qui ne rendait pas évidentes les grosses balades en centre ville ! Chez Greedy, je connais et j’adore aussi ! Je ne savais même pas qu’on pouvait trouver des canelés sans gluten dans le magasin bio à Darwin 🙂
    Bises

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s