Lettre à L.

Depuis un petit bout de temps maintenant, je tente de mettre en place l’adage « n’attends pas le changement, sois le changement ».  Mon engagement pour le respect de l’environnement, se glisse dans tout mes gestes du quotidien, dans ma manière de consommer. C’est déjà ça, mais parfois j’aimerais faire plus, être moins dans la discrétion ou la passivité. La lecture du livre de Béa Johnson Zéro déchet , m’a titillé sur certains points. Comme par exemple, oser contacter des magasins, des mairies, des marques , pour leur faire part de propositions ou de modifications à apporter afin d’améliorer la vie de tous. Jusqu’à maintenant les lettres de réclamations avaient mauvaises réputations à mes yeux. Je craignais en utilisant ce biais, de passer pour la vieille grincheuse qui vient casser les pieds pour pas grand chose. Sur mon lieu de travail, je fais souvent face au mécontentement de certains spectateurs, parfois agressifs pour des  sujets souvent  superficiels mais qui visiblement leur tient à coeur. Je ne souhaitais donc pas faire vivre la même chose à d’autres personnes, même si je trouve incompréhensible qu’on ne trouve pas de poubelles dans telles rue, ou sur tel plage, que ce magasin de jus frais ne propose pas d’autres alternatives que ses gobelets et pailles en plastique aussitôt bu aussitôt jetés…Les exemples ne manquent pas. Et Béa Johnson, propose une approche en douceur pour amener nos « revendications ». Rester courtois, complimenter les efforts déjà présents, montrer notre intérêt pour le marque etc .Avec ses conseils en tête je me suis donc jetée à l’eau. J’étais déçue de remarquer que les petits cartons d’emballage des pastilles dentifrices de chez Lush avaient été remplacés par des flacons en plastique.Un détail qui m’a permis de me mettre au défi.  J’ai pris mon courage à deux mains , ma plume (virtuelle) et leur ai écrit.

« Madame, Monsieur,

Tout d’abord. Je tenais à vous remercier pour la démarche de Lush visant à proposer un maximum de produits sans emballage.Ayant pour objectif personnel le zéro déchet et boycottant les emballages en plastique, j’ai été ravie de découvrir votre marque, où j’achète dorénavant mon shampoing  solide, les barres de massage et surtout les ethifrices. Ne prenant pas le temps pour l’instant de faire mon propre dentifrice. J’étais ravie de trouver ce produit chez vous.
Je me permets juste, donc, de vous exprimer ma petite déception récente, quant au fait que Lush ait fait le choix de changer le carton d’emballage des ethifrices en flacon en plastique. Je ne comprends pas ce choix. Cela est plus volumineux, et même si le plastique se recycle tout comme le carton, il provient tout de même de la pétrochimie. Ce que je trouve regrettable. Pourriez vous m’expliquer ce changement de packaging ? 
Je reste une fervente consommatrice de vos produits, quoi qu’il en soit. Même si j’arrêterai d’acheter les ethifrices. 
En vous remerciant par avance de votre réponse. 
Sincères salutations
Mlle *Dormance* »
Et voici leur réponse :

« Bonjour ,

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous écrire et de nous livrer vos sentiments.
En effet, vos retours sont précieux pour nous puisqu’ils nous permettent de nous améliorer.

Le packaging de nos éthifrices a effectivement changé et ils sont désormais conditionnés en bouteille plastique recyclées et recyclables. Aussi, elles contiennent maintenant 100 pastilles dans une bouteille, contrairement à 40 pastilles dans les paquets cartons. Cette décision s’explique aussi par de nombreuses plaintes concernant l’étanchéité des emballages cartons. En effet, le carton ne protégeait malheureusement pas assez bien les pastilles de l’humidité. Suite à ces retours, que nous transmettions à notre maison mère en Angleterre, les fondateurs de Lush ont donc décidé de changer le packaging. Vos remarques sont toujours prises en considération 😉

Vous pouvez recycler la bouteille chez vous, dans les bacs jaunes et également ramener le bouchon noir en boutique !

Nous restons à votre disposition si vous avez la moindre question.

Belle journée.

*****
Customer Care »

Voila, j’ai eu ma réponse assez rapidement. Il est précisé que cet email est confidentiel, mais comme tout est écrit en bienveillance,et ne porte pas préjudice à la marque (au contraire)  je prends le risque de vous le partager. J’ai pu donc me rendre compte que beaucoup avant moi avaient osé exprimer leur impression. Et même si la mienne, n’aura du coup peut être pas d’impact, j’aurais osé et oserai de nouveau.

« Si vous avez l’impression d’être trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez qui empêche l’autre de dormir ». le Dalaï Lama

Et vous, avez vous déjà osé écrire ou aller à la rencontre de personnes, pour faire part de vos impressions afin de faire bouger les choses ?

Publicités

Une réflexion sur “Lettre à L.

  1. Pingback: Dentifrice maison | Dormance Petit-Chat-Grain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s