Autrement Vrac

J’ai envie ces derniers temps de mettre en avant des personnes, des initiatives dont la démarche me parle. Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter un nouveau magasin qui a fait son inauguration à Salon de Provence ,le 16 juin 2016 très exactement ! C’est un magasin pas comme les autres, de ceux que je souhaite fortement voir fleurir dans toutes le villes de France. Il s’agit d’une épicerie  où tous les produits sont en vrac ! Le paradis du zéro déchet, la caverne d’Ali Baba (ou plutôt de Gisèle ) des minimalistes et autres colibris à la verte pensée. Je m’y suis rendue pour le premier jour d’ouverture , afin de rencontrer l’adorable Gisèle et de découvrir les lieux. J’en suis ressortie avec le sourire, heureuse confiante en l’avenir, en pouvant concrètement me dire que ca y est les choses bougent et changent pour le meilleur 🙂 Direction rue de l’horloge  !

Ce que j’ai apprécié dans cette boutique (outre son concept bien sûr), c’est l’aspect pédagogique et accessible qu’il en ressort. Tout d’abord, étant donné que c’est un concept nouveau qui bouscule nos habitudes, Gisèle vous propose, si vous n’aviez pas pensé venir avec vos contenants. De vous vendre, des bocaux, boîtes, sachets en tissus etc pour pouvoir faire vos courses (il y a aussi quelques sachets en papier, même si l’objectif étant de générer le moins de déchets). Ensuite tout est expliqué clairement à l’entrée, une balance est à disposition pour que vous pesiez votre emballage vide afin d’en calculer la tare , qui sera déduit une fois le passage en caisse. Histoire d’être honnête jusqu’au bout et de ne pas léser le client. Puis il y a un code couleur sur chaque étiquette pour définir si cela est bio, local, équitable ou tout à la fois.

 

Gisèle a mis un point d’honneur à faire principalement appel à des producteurs locaux, comme nous avons la chance d’être dans une région où l’on peut même trouver du riz (en Camargue) pourquoi se priver ? Ce qui permet un prix abordable. Et si ce n’est pas local , c’est majoritairement français et si ça ne l’est pas, c’est tout de même équitable et bio, comme pour le café, les épices etc. Chaque produit a son histoire, a été choisi avec soin, et tout ça est rassurant. J’ai adoré par exemple apprendre que les confitures proposées pour l’instant étaient, soit, de Nice, donc un peu loin. Mais faites à partir de fruits en surplus issus de jardins de particuliers (encore un beau projet !)

On y trouve vraiment de tout, des produits d’hygiène (facile dans la ville du savon) , de nettoyage, même du papier toilette en vrac ! Du vinaigre, de l’huile,du vin, des farines de toutes sortes, du chocolat, des céréales , des fruits et légumes etc etc. C’est magique ! Plus besoin de parcourir ma ville à l’affût du vrac, pour trouver le riz rue Gambetta, la tapenade rue d’Italie, les biscuits apéritifs rue Gaston de Saporta,… Même si j’ai l’habitude d’acheter certains de mes aliments en vrac, j’étais presque intimidée. Comment !? C’est vrai ? Je peux me servir du thé , comme j’en ai envie, la quantité que je veux , en autonomie totale ! Espérons que certains abrutis (car il y en a partout) ne profitent pas de cette confiance , pour croire que c’est en libre service, et grignoter sur place. Comme j’ai déjà pu le voir à Bio c’bon.

Vous avez compris, je suis « emballée » ! J’ai été ravie de constater que de nombreuses personnes sont rentrées par curiosité, durant ma présence dans le magasin, et que chacune était enjouées de ce nouveau lieu. Les discussions se faisaient naturellement, la découverte créant du lien  » c’est bien -me dit une dame- au moins on peut prendre exactement la quantité qui nous intéresse. Parce que d’habitude,si on achète un ingrédient juste pour une recette, après le reste nous encombre les placards un bout de temps ».  Au dire de la gérante, il y a beaucoup de retours positifs, l’accueil est très chaleureux. Et même au sein de  l’univers du vrac,des monteurs de projets, la solidarité et l’entraide sont au rendez vous.Les projets se multiplient et c’est tant mieux. Que ce soit sous forme de boutiques ou alors de commerces itinérants. Peut être qu’un jour me lancerai je aussi…Cela fait longtemps que ça me trotte dans la tête. Mais cela est une autre histoire.

Je suis revenue avec quelques achats, j’avais prévue mes sacs en tissus cousus mains. Mais ne sachant pas que j’allais trouver du thé, je n’avais pas amener mes boîtes adéquates…une prochaine fois !

Dormance Petit Chat Grain

Merci à Gisèle pour ce projet, et d’avoir pris le temps de répondre à mes questions malgré les autres clients présents (et patients , merci aussi). Je ne te souhaite que du bon pour « Autrement vrac » !

 

Publicités

8 réflexions sur “Autrement Vrac

  1. Merci beaucoup pour ce superbe article. Cela me booste encore plus dans ma (ou plutôt devrais-je dire NOTRE) démarche zéro gaspillage et zéro déchet. L’accueil est plus que positif chez les consommateurs et aussi les commerçants de la rue de l’Horloge. Et c’est grâce à des personnes telles que toi que d’autres n’hésiteront pas à venir découvrir des épiceries vrac comme Autrement Vrac et que nos modes de consommation évolueront.
    Et enfin, j’adoooore tes sacs pour le vrac !! A très bientôt pour le thé 😉

    J'aime

  2. Merci beaucoup pour ce superbe article. Cela me booste encore plus dans ma (ou plutôt devrais-je dire NOTRE) démarche zéro gaspillage et zéro déchet. L’accueil est plus que positif chez les consommateurs et aussi les commerçants de la rue de l’Horloge. Et c’est grâce à des personnes telles que toi que d’autres n’hésiteront pas à venir découvrir des épiceries vrac comme Autrement Vrac et que nos modes de consommations évolueront. Et enfin, j’adoooore tes sacs pour le vrac !! A très bientôt pour le thé 😉

    J'aime

  3. C’est le genre d’initiative vraiment géniale, qui devrait être encouragée dans chaque ville. Je regrette de ne pas habiter à proximité.
    Je ne me plains pas trop, mon magasin bio commence à proposer l’huile et certaines boissons en vrac (le sucre, farine, etc…ils le faisaient déjà). Mais bon, une boutique entièrement consacrée à ce concept, les villes ne devraient pas proposer des locaux ou des aides pour les loyers, pour que les gens puissent vraiment développer de tels commerces pour tout le monde.

    J'aime

  4. Pingback: Bar à vrac | Dormance Petit-Chat-Grain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s