Travaux d’aiguilles

En réalisant un de mes souhaits profonds, en prenant  des cours de couture. J’ai appris la patience, à rater puis à rattraper, à être plus concentrée, à amoindrir le fait de vouloir tout savoir et tout réussir tout de suite, etc.  Et j’ai compris parallèlement, tout en pratiquant, la valeur du travail à la main et la valeur d’un vêtement. Et je vous parle de jupe, de robe de tous les jours. Je n’ose même pas imaginer quand je créerai un costume historique de A à Z (même si je me suis déjà frotté à la création d’un vertugadin et d’un corset simplifié) . Je comprends mieux les prix que l’on peut voir sur certains marchés artisanaux. Toutes ces heures de travail…encore plus pour l’apprentie que je suis.

b9f15bff2779ec2ac7ad589cbd344071

Ma grand mère faisait ses propres vêtements , ainsi que ceux de ses enfants. Mais actuellement, au prix du prêt à porter , il faut être lucide, c’est un loisir assez luxueux . Contre une robe fabriquée par des petits chinois dans des tissus à la fabrication et à l’origine douteuse, une robe faite main coûte le double (au moins). Mais quel plaisir de se dire, c’est moi qui l’ai fait ! C’est un autre choix de vie, comme je vous en ai déjà parler, choisir son mode de consommation c’est voter. Malgré le prix élevé des tissus, denrée rare sauf si tu habites dans le quartier des halles st Pierre à Paris 😉 (Même si il existe des techniques de transformation ou de récupération de tissus sur d’anciens vêtements, que je n’ai pas encore testé).  J’ai été heureuse de constater en fourrant mon nez dans l’internet , que l’engouement pour la couture est loin d’être mort. (De même pour le tricot ). Beaucoup de blog tenus par des personnes de tous les âges existent à ce sujet , j’ai même découvert des marques de patrons confectionnés en France. Voici une petite sélection, de quoi pouvoir vous lancer ou faire plaisir autour de vous :

république de chiffon (qui propose même des patrons imprimables gratuits)

deer and doe

make my lemonade

Vanessa Pouzet

les fusettes

Pinterest est aussi un moyen de trouver une foule d’idées et de patrons. Et une technique simple pour commencer est de se baser sur des tenues présentes dans notre garde robe comme modèles.

Voici quelques unes une de mes réalisations:

La joie de pouvoir porter ce qui nous ressemble vraiment, sans suivre des tendances imposées par des bureaux d’études et le sentiment de sortir de la masse sont plus fort que H et M !

Et vous, faîtes vous partie du clan des couturier(e)s ? Cela vous tenterait il ?

 

Publicités

5 réflexions sur “Travaux d’aiguilles

  1. Ça fait un peu loin, mais si tu passes sur Marseille, il y a le marché de la Plaine (mardi, jeudi et samedi), ou tu peux trouver de vrais merveilles pour 2 ou 3 euros le mètre. pareil au marché d’Aubagne le mardi matin. Et puis il y a aussi la Caverne aux Milles Tissus près de la place Sébastopol, un entrepôt entier rempli de merveilles (à tous les prix).
    Pour ma part, j’espère pouvoir tester le marché de Turin avant de recommencer à travailler, (même si deux heures de train et de car sont nécessaires).
    En tout cas j’adore la robe à droite (tes autres créations sont très belles, mais cette robe est vraiment magnifique!!!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s