Dans les pas de Giono

Quelques jours dans les Alpes de Haute Provence…

Découverte d’un bout de Provence, sans partir loin. Un dépaysement bienfaisant. Une nature magnifique à perte de vue, un calme incroyable.Ressourçant moment au milieu des chênes et la tête dans les étoiles, à observer galaxies et étoiles filantes. A St Michel de l’Observatoire l’oeil rivé derrière une lunette de pro sans trop de pollution lumineuse environnante. Et le plaisir de tomber par hasard sur une petite librairie spécialisée dans les ouvrages sur les plantes et l’écologie…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMAG1040

Parfois le bien être et les petits plaisirs s’accumulent ou grossissent telle une bulle. Si bien que le ressenti positif se fait global. Le seul fait d’être dans la nature représente un contentement énorme. S’y rajoute de belles bâtisses, de vieilles pierres, le fait de prendre le temps de musarder dans l’immense librairie de Banon « Les bleuets ». Ecouter les insectes, le vent dans les arbres, observer les couleurs changeantes du ciel et sa lumière sur les champs. Marcher, laisser libre court à la pensée au rythme des pas. Faire connaissance avec notre hôtesse, qui nous a régalé d’un superbe repas, bien meilleur que certains restaurants où nous nous sommes arrêtés. Une conversation riche et porteuse. Dormir enfin sereinement, sans bruits et espérer qu’il en fût toujours ainsi.(gîte Le trait ) 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Se lever et enfin sentir la fraîcheur, dont nous manquions cruellement depuis des mois. rien que le cadre du petit déjeuner est réconfortant, longue table en bois, cheminée dans le dos, éteinte mais rassurante. Randonnée pour punks le long des crêtes,où le paysage s’ouvre à nous au fil des pas, toujours plus beau. Vue grandiose sur la Montagne de la Lure et ses environs, jusqu’au Mont Ventoux. Au 360° des monts et merveilles, des papes et anti papes, cairns repères. Et le vent qui nous rafraichit malgré le soleil et l’effort. Tout prête à rêver, jusqu’aux clochettes des brebis et moutons.

IMAG1044

Le repos du juste après 3h et demi de marche, se voit accompagné de la pluie salvatrice. Qui me pousse à vraiment ralentir le rythme et profiter du calme à lire et rêvasser.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La pluie a refroidi l’air, que c’est bon ! La nature est comme au ralenti et semble se délecter de ce petit déluge. Les odeurs sont démultipliées. Il semblerait que les tiges coupées de la lavande sentent plus que la fleur elle même… Rencontre d’une chevrière et de sa magnifique bâtisse à l’Hospitalet (ses fromages sont délicieux). Visite de son gîte pour randonneurs (re) construit petit à petit sur 4 années. Tout cela est tellement inspirant. Des envies germent, des projets peut être…mais surtout le souhait de se dire que tout est possible. Ces femmes qui vivent dans un milieu dit rude, et qui se réalisent, créent leurs vies comme elles l’entendent. Doucement mais sûrement, elles atteignent leur but. Le courage est en nous, suffit d’avoir l’audace.

En cadeau bonux :Mes trouvailles à la librairie L’essentiel le Jardin des livres de Saint Michel de L’observatoire : de quoi me soigner avec les plantes en tisanes: Aux herbes de la Saint Jean de Pascal Masdam

IMAG1105

Et à la librairie de Banon Les bleuets :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités

Une réflexion sur “Dans les pas de Giono

  1. Pingback: De la vie dans nos montagnes | Dormance Petit-Chat-Grain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s