Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Minolta DSC

Ce qui m’a attiré dans ce bouquin, c’est d’abord son titre original et amusant. Mais en lisant la quatrième de couverture, j’ai compris que le fond de cette histoire était loin d’être drôle. Cette approche est à l’image de ce livre, où l’on jongle entre tristesse et légèreté. Au sortir de la deuxième guerre mondiale, dans une Europe  marquée par cette épreuve, une jeune femme écrivaine londonienne se lie d’amitié avec des guernesiais, par échange de courriers. Elle apprend ainsi comment l’île à vécut l’occupation. Et la création d’un cercle littéraire bravant les interdits, qui permit de sauvegarder l’humanité et l’intégrité de ses membres face aux horreurs de la guerre. Ce roman est d’une énergie folle, sûrement grâce à son écriture, on passe d’une lettre à l’autre avec une voracité telle, que l’on arrive à la fin du livre sans s’en rendre compte. Comme dit dans une des lettres: « l’humour est le meilleur moyen de rendre supportable l’insupportable. » C’est bien le mot d’ordre de ce roman, où l’on passe d’une émotion à l’autre, avec une peinture de la réalité de la guerre et de ce qui a suivit en filigrane.  Assez poignant tout de même, pour me tirer des larmes. Il n’y a aucune sensiblerie juste des témoignages parsemés ça et là, et des personnages attachants. Ce livre est une bouffé de positivisme. Une sorte de journal à la Bridget Jones version 1946, en beaucoup plus fin. J’ai presque regretté de l’avoir lu si vite, ayant envie de rester dans la bulle crée par ce livre.

Publicités

2 réflexions sur “Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s