On strike !

En ce jour de gréve des écoles ici dans l’inter galaxie. Dormance s’indigne et lève le poing…de son fauteuil. Elle n’est pas enseignante, elle ne travaille plus dans l’éducation populaire et n’a même pas d’enfant. Mais tout de même, ça lui pose problème. Car même si l’enfance sert à jouer; l’apprentissage quel qu’il soit vaut son pesant de cacahuètes. Le monde pleure sur la perte du bon usage de la langue et le gouvernement joue à la pâte à modeler avec les réformes,les horaires, les formations de professeurs des écoles, le programme. Chargeant la mule, oubliant l’essentiel. Le rythme de l’humain, le plaisir d’apprendre sans pression : la grammaire comme le nom des fleurs, le vivre ensemble comme les mathématiques.

Et puis les parents exigeants et puis l’aire de la technologie…on en perdrait son latin.

Dormance tente de poser ses pensées, mais malheureusement ce sont des pensées négatives qui l’assaillent. Elle repense à ces sociétés où il ferait bon ne pas trop réfléchir, où il ne faudrait pas que le peuple comprenne sa force. Elle se dit que pourtant, dans l’histoire, cela s’est déjà vu de faire disparaître du programme la philosophie et l’histoire comme si de rien. De contrôler la culture. Voire même de se servir de livres comme bois de chauffage. Elle se dit que c’est peut être un moyen d’asservir les gens. Mais peut être pas, étant donné que les gens ne s’en souviennent pas, ou ne font pas le lien. Tout ça est bien embrouillant et nous bien impuissants, pauvres hères.

Elle repense au film documentaire « Et ce n’est qu’un début » http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19140547&cfilm=147579.html

Et d’un coup, elle se prête à rêver : si les parents  soutenaient les profs, et si les gens qui n’ont pas d’enfants, les grands parents, les étudiants, les ouvriers etc soutenaient les parents et les profs. Si, en gros, tout le monde se sentait concerné et voyait l’importance de l’éducation raisonnée, raisonnable, humaine et tout et tout..

A ce moment là elle visualise le film Pride (si tu ne l’as pas vu, vas y !   http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19546462&cfilm=228499.html  ) , se souvient de la réaction du public dans la salle de cinéma face à cette histoire -vraie- de solidarité entre homos et ouvriers, l’enthousiasme palpable, l’envie d’applaudir. Continue sur sa lancée de rêverie. Et si quand chaque corps de métier piliers de notre société (santé, culture, agriculture, emploi, éducation) manifestait , la solidarité se créée et tout le monde descendait dans la rue avec eux. Car leur intérêt est notre intérêt à tous, personne ne veut d’un pays analphabète, personne ne veut attendre en souffrance pendant des heures aux urgences par manque d’effectif. Du monde dans la rue comme pour Charlie. Histoire de faire peur au gouvernement.

Mais comment faire quand on n’est pas syndiqué ou en lien avec ces corporations ?

Dormance n’en sait rien, et puis personne ne voudra, en plus aujourd’hui il fait beau, tout le monde est en terrasse, pas le temps. Ca parait compliqué…dommage ça semblait génial. Mieux vaut râler dans son canapé, c’est le plus simple. D’ailleurs c’est ce qu’elle s’empresse de faire.

ecole

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s